ECF
 Emilia Clarke
Ton unique source en français sur Emilia Clarke depuis 2012

e-clarke.net
galerie photos
bienvenue !
Bienvenue sur Emilia Clarke France, l'unique site en français dédié à la sublime Emilia Clarke que vous connaissez sans doute pour son rôle de Daenerys Targaryen dans la série "Game Of Thrones", mais aussi pour avoir joué dans les films "Me Before you", "Voice From the Stone" et "Solo: A Star Wars Story" . Retrouvez sur le site toutes les informations sur ses futurs projets comme "Above Suspicion" Mais aussi son actualité, ses photos, interviews,... et bien plus encore ! Bonne visite sur le site!
derniers articles

Équipe

L’acteur de « Terminator : Genesis » Jai Courtney (à droite), Emilia Clarke, Arnold Schwarzenegger et Jason Clarke ont été photographiés à l’hôtel “The London” dans l’ouest d’Hollywood le 22 Mars 2015. (Christina House / pour le journal The Times)

Emilia Clarke n’était même pas encore née lorsque « Terminator» était sorti en 1984. Pas plus d’ailleurs que Jai Courtney. Jason Clarke quand à lui, était un lycéen de 15 ans à l’époque en Australie, qui vivait dans un monde bien loin d’Hollywood, mais qui fut profondément touché par l’histoire imaginée par James Cameron et son cyborg venu du futur.
Tout comme pour Arnold Schwarzenegger, qui, bien qu’il fût le premier Terminator, nous avait prévenus depuis le début qu’il reviendrait.

Les 4 acteurs principaux de « Terminator : Genesis » apparaissant dans l’édition de l’été de Paramount Pictures, où ils nous confient que chacun d’entre eux ont immédiatement adhéré au projet, bien qu’ils viennent d’origines différentes . Mais chacun d’entre eux ont signés sachant qu’ils devraient endosser la responsabilité d’une des franchises de Science-Fiction la plus connue, et adulée de l’histoire de l’industrie cinématographique. Une saga qui comme Terminator lui-même, malgré les critiques a continué à être un blockbuster indétrônable après plus de 30 ans et quatre films, rapportant pas moins de 1,4 Milliard de dollars de recettes à travers le monde

team2

L’acteur de « Terminator : Genesis » Jai Courtney (à droite), Emilia Clarke, Arnold Schwarzenegger et Jason Clarke ont été photographiés à l’hôtel “The London” dans l’ouest d’Hollywood le 22 Mars 2015. (Christina House / pour le journal The Times)

Comme le suggère le sous-titre « Génésis » marque un renouveau de la série après le tristement célèbre « Terminator : Renaissance » qui avait été boudé par le public en 2009. Ce nouvel opus repend les éléments clés qui ont fait le succès de la série — notamment le film original et « Terminator 2 : le jugement dernier » en 1991 également dirigé par Cameron — et les remix d’une façon nouvelle et inattendue. A la tête de l’humanité dans sa guerre contre les ordinateurs intelligents composant le réseau « Skynet », John Connor (Jason Clarke) envoi son lieutenant Kyle Reese (Courtney) dans le passé pour sauver la vie de sa mère, Sarah (Emilia Clarke) — Qui a été, par une habile métamorphose de l’histoire originelle, élevée depuis sa plus tendre enfance par un Cyborg T-800 (Schwarzenegger) programmé pour la protéger.

Le premier Juillet est donc affiché comme étant un « nouveau départ » pour la série, l’équipe derrière « Terminator : Génésis » espère réussir le tour de force de relancer l’audience de la série en séduisant un public n’ayant jamais regardé un « Terminator », tout en s’efforçant de conserver l’essence des fans « Hard-core» qui sont là depuis le tout début de la série. Avec une production de 170 millions de dollars, et le potentiel d’une nouvelle trilogie à succès en perspective, tous les enjeux sont de taille.

“Ce n’est pas une mince affaire de prendre part à cette aventure” dis le directeur Alan Taylor (également réalisateur de “Thor: le monde des ténèbres »). « Beaucoup de fans détestent déjà la production car on touche à un univers qu’ils adorent. Les chances que la production passe mal auprès d’eux sont grandes.»

Depuis le commencement, assurer la participation de Schwarzenegger était cruciale. Schwarzenegger, 67 ans, qui avait refusé de participer à “Terminator : Renaissance” (Il était pris par son engagement en tant que Gouverneur de Californie à cette époque) a été impliqué dans l’écriture du script par Laeta Kalogridis et Patrick Lussier.

arnold

Arnold Schwarzenegger joue le Terminator dans “Terminator Genesis.” (Paramount Pictures / Skydance Productions)

“Je sens qu’ils sont arrivés avec de nouvelles idées qui font vraiment avancer sur le projet vers de nouveaux horizons, j’ai été immédiatement et naturellement emballé. » Dit Schwarzenegger. « C’était une chance de réaliser ce film-ci et qu’il marche vraiment, afin qu’on arrête de vivre sur le nom de la franchise en espérant faire mieux. Je me sens honoré qu’ils soient venu me voir en me disant « On ne veut pas faire ce film sans toi. » »

Pour Courtney, 29 ans, qui a grandi en Australie, et qui a été bercée toute son enfance par la cassette VHS familiale du film “Terminator 2”. Quand il put parcourir le script avec Schwarzenegger, et qu’il l’a entendu sortir une de ses répliques les plus célèbre encore une fois, ce fût impressionnant.

“Quand il a dit, “Je reviendrais”, c’était le moment où je me suis dit “C’est vraiment un “Terminator”, il m’a rappelé. « Personne d’autre ne peut dire cette réplique. Pour chacun d’entre nous, avoir la présence d’Arnold à vraiment légitimé le projet. »

Emilia Clarke, 28 ans, a accèdé au statut de star en incarnant Daenerys Targaryen dans la série phare de HBO « Game of Thrones » s’astreignant à des mois d’entrainement intense avec des armes, et en cascades pour incarner le personnage crée par Linda Hamilton, ceci afin de devenir une héroïne charismatique dans un film d’action. « J’ai adoré ça », dit-elle. « Je suis la seule nana de ce film. Je voulais être du genre « Hey, les mecs, vous êtes à la hauteur j’espère ? »

Emilia
Emilia Clarke interprétant le rôle star de Sarah Connor dans « Terminator Genesis » (Paramount Pictures / Skydance Productions)

Les fans se sont mobilisés et ont débattus sur toutes les informations ayant filtrées sur le film — également sur la révélation concernant « Génésis », où l’on apprend que John Connor n’est pas le héros qu’il semble être — Jason Clarke, 45 ans, a essayé d’éviter d’alimenter les rumeurs.

“J’évite le sujet”, dit-il. « Oui, on incarne l’héritage de la saga et ce genre de chose, alors on peut seulement donner le meilleur de soi — et c’est exactement ce qu’on a fait. On s’est dépassés. On a vraiment travaillé dur. »

Schwarzenegger, qui dut récupérer 10 livres de muscles en extra pour retrouver le physique de la machine tueuse disait qu’il a connu quelques difficultés à se glisser à nouveau dans le rôle qui l’avait propulsé il y a 30 ans maintenant au-devant de la scène. « C’est comme faire du vélo » dit-il.

La seule chose vraiment délicate à réaliser ? Jouer face à une version digitale de soi-même apparue en 1984, voir à l’écran deux modèles différents représentant le même personnage s’affronter.

“De voir une scène de combat où vous vous battez vous-même — c’est vraiment dément » dis Schwarzenegger. Il rit. « ça va être intéressent de voir comment le public va s’enthousiasmer. »

Article original par — Josh Rottenberg | @LATHeroComplex
Traduit de l’américain par Myzka

Source : http://herocomplex.latimes.com/movies/with-arnold-on-board-terminator-genisys-aims-to-freshen-the-franchise/#/7