ECF
 Emilia Clarke
Ton unique source en français sur Emilia Clarke depuis 2012

e-clarke.net
galerie photos
bienvenue !
Bienvenue sur Emilia Clarke France, l'unique site en français dédié à la sublime Emilia Clarke que vous connaissez sans doute pour son rôle de Daenerys Targaryen dans la série "Game Of Thrones", mais aussi pour avoir joué dans les films "Me Before you", "Voice From the Stone" et "Solo: A Star Wars Story" . Retrouvez sur le site toutes les informations sur ses futurs projets comme "Above Suspicion" Mais aussi son actualité, ses photos, interviews,... et bien plus encore ! Bonne visite sur le site!
derniers articles

EMILIA CLARKE EN FLEUR

La star de Game Of Thrones étourdie en tant que covergirl de BAZARR

« C’est cette histoire épique : ma grand-mère était une Indienne coloniale, et c’était un gros et vieux secret parce que sa maman avait une liaison avec quelqu’un en Inde, » dit la Rose anglaise Emilia Clarke. « Elle portait du maquillage pour avoir la peau blanche. » Sa grand-mère est décédée quand Clarke avait 16 ans, et l’adolescente décollait pour l’Inde avec son petit-ami pur disperser les cendres. « Elle aimait l’inde plus qu’elle aimait l’Angleterre, » dit Clarke. « Putain, ouais. J’aime cette partie de moi- Je suis comme un huitième indienne. »

La nationalité est un concept fluide pour l’actrice qui parle le language fictif Dothraki dans Game Of Thrones, a joué la belle New-Yorkaise Holly Golightly dans la pièce de Broadway Breakfast at Tiffany’s, et a brisé des cœurs en Louisa une travailleuse anglaise dans Avant toi. Et maintenant Dolce & Gabbana a son parler italien en tant que nouveau visage pour la fragrance the One. Sa première campagne pour la maison montre Clarke qui retourne à la maison avec sa famille Napolitaine imagine et a assez de pâtes pour nourrir une armée Targaryen. Et, mamma mia, elle aime les Italiens. « Les gens en Italie te laisse savoir comment ils se sentent, » elle dit. « J’aime le fait que je n’ai pas a deviné. Il y a quelque chose d’addictif dans a propos de leur personnalité. »

Le même chose pourrait être dit de Clarke, qui travaille comme elle parle du vote du Brexit et autres issues sensibles. Elle est aussi directe et engageante à bavarder sur la politique sur sa carrière et sa collection d’art, mais quand le sujet passe à la mort de son père en Juillet 2016 après une bataille contre le cancer, Clarke devient pensive. Elle était dans le Kentucky en train de filmer Above Suspicion quand il a approché la fin : « C’est le pire. J’ai fait le voyage trois fois pour le voir, et cela a pris 22heures et à chaque fois le film était comme « On a besoin de à nouveau » ».

Nous sommes agglutinés dans sa caravane à la fin d’un long photoshoot dans les Kew Gardens, dans l’Ouest de Londres, and, finalement libre de s’habiller elle-même, elle a mi sur elle une robe blanche de cocktail avec un imprimé à fleurs vertes et Dolce & Gabbana a embelli ses pantoufles de dentelle. Le parfum que Clarke est entrain de promouvoir et peut-être appelé the One, mais elle a arrêté de croire au Prince Charmant. « Vous aimerez bien, n’est-ce pas ? » elle demande. « Vous aimerez croire il n’y en a qu’un(e). »

Ces notions romantiques ont été atténué avec les relations compliqué, dit Clarke. « Il y « le bon » pour une partie de votre vie particulière-tu changes quand tu vieillis. Donc quand j’étais dans l’adolescence, il y avait « le bon » pour cette période, c’est sûr, et ensuite, tu sais il y a eu « le bon » pour l’autre partie de ta vie. Il y a cette philosophie bouddhiste qui dit que tu peux réellement te comprendre à travers les interactions avec les autres. »

Mais sortir avec quelqu’un peut être difficile quand Esquire t’a nommé la femme la plus sexy. « Je pense que les premiers jours j’ai évalué tout le monde, » elle dit. « Je veux dire, je le fais dans la vie de toute façon, mais avec la célébrité et devenir plus célèbre, les étrangers te connaissent mieux que ton cercle d’amis. Je m’inquiétais de ce que les gens pensaient de moi. Ensuite tu atteins un point où tu es comme « Tu sais quoi ? Je suis bien. » »

Ses parents se sont presque ruinés en envoyant Clarke et son frère à l’internat St Edward à Oxford où elle est apparue dans sa première production avant de partir à l’école d’art dramatique de Londres en 2006.

Plus tôt, elle serait frustrée de ne pas avoir eu le bon coup d’œil. « Ca me rend en colère. Non, pas en colère. Ce n’est pas le bon mot. Mais cela m’a poussé à aller vers un autre type de casting : me forcer a devenir actrice. Plutôt que de jouer Juliette et de faire la lumière, des trucs aérés, je serais la mamie sage, ou une prostituée fauchée qui a vu de meilleurs jours. » Le genre de personnages que l’on trouve dans un endroit comme Westeros.

Pour l’actrice de 31 ans, 2018 s’annonce comme une grande année. La fin de Game Of Thrones approche and c’est le moment de montrer qu’elle a sa place au boxe office une fois qu’elle a reposé la tresse platine de Khaleesi. Prochainement au film sur Han Solo, un spin-off de Star Wars, qui malgré une production troublée, qui a vu un des premiers réalisateurs se faire virer ressemble a un coup infaillible. Faire partie d’une telle franchise chargée d’histoire veut dire moins de pression sur Clarke qui le reconnaît. « Nous sommes dans cette ère où la star du film est moins connue que le film. » Son autre rôlet sera en tant que Susan Smith une informatrice du FBI dans le film de Phillip Noyce, l’adoption du thriller Above Suspicion de Joe Sharkey.

Heureusement, aucun de ses rôles requiert à Clarke de parler de dragons et de nudité. Elle vide son sac : « Je commence à devenir vraiment ennuyée à propos de ce truc parce que maintenant les gens disent, « Oh, oui, tous les sites pornographiques vont mal quand Game Of Thrones revient. » Je suis comme , «The Handmaid’s Tale ? J’aime beaucoup cette série, et j’ai pleuré quand ça s’est terminé parce que je ne supporte pas de ne pas le voir. Tout est sexe et nudité. Il y a tellement de séries centrées autour de ce vrai fait que les gens en font une copie, » elle ajoute. « Les gens baisent par plaisir- c’est une partie de la vie. » Etant dans la plus grosse série de la planère a ses bénéfices, bien sûr, spécialement quand il s’agit de s’adonner à la passion pour l’art. « Quand j’ai commencé a gagné de l’argent, j’ai acheté des peintures. J’ai un Matisse qui est un des 1 022, et est vaguement abordable. J’aime les artistes femmes et œuvres inspirées par les femmes. Maintenant, j’essaie d’acheter des œuvres actuelles, mais je ne peux pas me permettre de donner des noms d’artistes. » Chaque chose en son temps !