ECF
 Emilia Clarke
Ton unique source en français sur Emilia Clarke depuis 2012

e-clarke.net
galerie photos
bienvenue !
Bienvenue sur Emilia Clarke France, l'unique site en français dédié à la sublime Emilia Clarke que vous connaissez sans doute pour son rôle de Daenerys Targaryen dans la série "Game Of Thrones", mais aussi pour avoir joué dans les films "Me Before you", "Voice From the Stone" et "Solo: A Star Wars Story" . Retrouvez sur le site toutes les informations sur ses futurs projets comme "Above Suspicion" Mais aussi son actualité, ses photos, interviews,... et bien plus encore ! Bonne visite sur le site!
derniers articles

Attention des spoilers sont présents dans cet article à propos du film “Avant Toi”!

« Parfois, je viens juste ici pour fixer tous les beaux garçons », déclare Emilia Clarke. Elle se tient au milieu de Gjusta, une boulangerie/épicerie/bar de jus de fruit à Venice (Los Angeles), qui peut aussi secrètement servir de quartier général pour des imitateurs de Jésus.

« Ok, la vérite devrait être dites, je pense que c’est un endroit sympa où aller », dit-elle observant les barbes bien arrangées et les paires de sandales Birkenstocks. « Tout le monde est beau, et tout le monde se regarde, mais la nourriture est tellement bonne que je ne peux pas y résister. »

Tout le monde se regarde, et particulièrement Emilia, même si elle essaye de ne pas le rendre évident. Elle insiste sur le fait que sans sa perruque blonde qu’elle porte dans son rôle de Daenerys Targaryen/Khaleesi/La Mère des Dragons dans « Game of Thrones », les fans la reconnaisse à peine. Mais pendant qu’elle attend au comptoir pour une salade constituées de quatre millions de sortes de laitues, il semble que la plupart des clients la reconnaisse.

Peut-être qu’il s’agit de toutes les publicités qui passent dernièrement à la télé pour son nouveau film, « Avant Toi » qui sort ce week-end. Dans ce film, basé sur le bestseller de Jojo Moyes, l’actrice joue Louisa Clark, une fille d’une petite ville cherchant désespérément un emploi pour aider sa famille de classe ouvrière. Le seul qu’elle trouve est celui dont personne ne veut : travailler en tant qu’aide pour un jeune homme qui s’est retrouvé récemment paralysé après avoir été renversé par une voiture.

Même si Louisa a une garde-robe excentrique, qu’elle est obsédée par les motifs floraux, les talons hauts à motifs et les collants à rayures jaunes et noirs, elle ressemble davantage à Emilia que Daenerys. Pour une fois, le personnage est une brunette comme la jeune femme de 29 ans derrière l’écran. Elle ne se trouverait jamais nue devant une foule de spectateurs à l’avant d’un bâtiment en feu.

Même les réalisateurs du film avait initialement du mal à voir Emilia autrement que dans le rôle d’une reine de pouvoir, telle qu’elle est dans « Game of Thrones ». D’ailleurs, elle est apparue seulement dans un film important sortit juste avant « Avant Toi » ; il s’agit de « Terminator Genesys », le nouveau film de la franchise d’Arnold Schwarzenegger, dans lequel elle jouait le rôle de Sarah Connor.

« Franchement, j’étais quelque peu sceptique », admet Jojo Moyes, qui a aidé la réalisatrice Thea Sharrock à auditionner plus de 300 actrices pour le rôle. « Comme, la Mère des Dragons ? Comment ça va marcher ? »

Mais pendant son audition, Emilia a retiré son manteau et accidentellement renversé une bouteille d’eau, une attitude qui semble en total accord avec la maladroite Louisa.

« Elle se met à quatre pattes et commence à s’excuser plusieurs fois, incarnant la nature malhabile de Louisa », se rappelle Thea Sharrock. « C’est incroyable qu’elle ait obtenue son rôle dans « Game of Thrones » depuis si longtemps, mais je pense que les fans de la série vont être surpris de sa palette dans ce film. Cela rappelle le moment où les gens ont vu pour la première fois « Pretty Woman » lorsque Julia Roberts est apparue et a pris vie et vous étiez « Mon dieu, d’où elle sort ? »

Ce film était aussi une expérience de transformation personnelle pour Emilia. Contrairement à Game of Thrones qui est tourné à l’étranger dans des lieux tels que Malte et la Croatie, « Avant Toi », était tourner majoritairement en Angleterre. Elle pouvait rentrer chez elle chaque soir dans son appartement à Hampstead. (Elle a récemment acheté une maison ici à Venice, où elle passe la moitié de son temps lorsqu’elle ne travaille pas.)

Mais elle s’identifie aussi à Louisa, d’une façon qu’elle ne l’a jamais été avec son personnage le plus iconique.

« J’ai tellement l’impression que quelqu’un m’a décrit, qu’une partie de moi ait été écrite dans un livre », dit-elle. « Elle veut être heureuse. Elle a cette innocence que j’ai perdue après 6 ans dans cette industrie. Ce que j’ai géré à traverser dans cette industrie m’a donné une maturité d’une rapidité que je n’aurai jamais eu normalement. J’ai été forcé de grandir et prendre des responsabilités pour moi-même, car peu importe les erreurs que tu fais, tu ne peux les reposer sur personne. Tu dois être cool avec les choix que tu fais. »

Si Hollywood a blasé Emilia, elle fait un bon boulot en le cachant. Lorsqu’elle arrive à Gjusta en talons haut, même si elle a fait le chemin depuis chez elle, tu peux presque imaginer la chanson de Taylor Swift « Welcome to New York » en musique de fond. Tu dois substituer « Venice » pour « New York » bien sûr, mais pourtant, elle apparait toujours avec l’énergie débordante et l’optimisme de quelqu’un se retrouvant à être un adulte pour la première fois. Elle connait quelques personnes dans ce café, le barman, l’un des nombreux hommes qui ressemble à Jesus, et semble être déjà un habitué.

« On dirait que la brise de la mer et le comportement ici, fait disparaitre le nuage d’anxiété qui émerge de Los Angeles », dit-elle, s’asseyant sur un banc et prenant son café orné d’un design complexe.

Même ici près de l’océan, elle n’est pas entièrement immunisée de la pression de cette industrie. Elle lutte avec insistance pour se sentir bien dans son corps, particulièrement avec un rôle dans « Game of Thrones », qui requiert de se dévoiler très fréquemment. En tant qu’adolescente, elle s’inquiétait tellement de son poids qu’elle ne pouvait pas sortir avec ses amis sans avoir peur d’être qualifié de grosse.

« J’ai l’impression que tellement de femmes dans ce monde ne parle pas sincèrement de ce qu’elles mangent ». Elle fait référence au phénomène des « Valley Girl » : « Elles disent : « Je mange des pizzas tout le temps et je ne fais pas de sport ! » Non, tu es une brindille. Tu as des troubles alimentaires et tu n’en parle pas. C’est fatiguant. »

« Pour moi, continue t’elle, j’étais à un point où je me disais ; attends une seconde, moi, Emilia, je me préoccupe plus de la taille du cerveau de quelqu’un que de ses fesses. Pourquoi je devrais m’intéresser de savoir si quelqu’un me regarde et juge la taille de mes fesses au lieu de mon cerveau ? Si tu travailles assez dur et que tu n’es pas une idiote, les gens t’engageront pour ton talent davantage que pour le fait que tu sois très mince. »

Emilia reconnait qu’elle apprend encore aujourd’hui comment se défendre dans ce business mondial. Sur le tournage, ce n’est pas son style de demander un latté, elle est plutôt celle qui remercie plusieurs fois l’assistante de production lorsqu’elle rempli son verre.

« Je ne dis pas ça du genre : « je suis brillante, n’est-ce pas ? », insiste-t-elle. « Car il y a des moments où tu dois intensifier tes propos et être du genre : « Sois réaliste !» Puis, tu vas dans cet endroit, tu dois faire semblant de l’être ou les gens vont passer leurs chemins. »

Elle essaye également de travailler sur comment naviguer entre séries et films. Parfois, elle confie à son agent être inquiète de ne pas avoir de plan stratégique et il lui répond : « on vas juste tenter. » Finalement, toutefois, elle est conseillée de continuer à choisir ses rôles par instinct.

« C’est ce que j’ai fait avec Terminator », dit-elle. « J’étais du genre « Tu m’offres un rôle pour jouer Sarah Connor ? Qui diable refuserait ? » Et tout le monde répond : « Euh…tout le monde refuserait car c’est trop de pression. » « C’est de nouveau mon innocence et mon optimiste. Je suis là, à penser que je peux le faire ! »

Dans « Avant toi », Emilia pense qu’elle gravite entre le projet, car intérieurement c’est une grande romantique. « Autant que je voudrais le cacher, je veux dire, qu’est-ce que je cache à l’intérieur ? Absolument rien. Je pense que je le cache et tout le monde est du genre : Non Emilia, ça parait évident. »

Désormais, vous avez problalement deviné que Louisa craque pour ce garcon dont elle s’occupe, qui est joué par l’acteur d’Hunger Games : Sam Claflin. Il n’y a qu’un problème, avant qu’il ne rencontre Louisa, le personnage de Sam à décider dans 6 mois de se suicider plutôt que de souffrir de son handicap.

Comme beaucoup de lecteurs du bouquin de Jojo Moyes, Emilia était assez perplexe sur comment un homme peut toujours penser à se suicider alors qu’il tombe éperdument amoureux. Elle comprend le désir de penser que l’amour finit toujours vainqueur. Récemment, elle regardait l’adaptation au cinéma de « Cendrillon » et à commencer à penser combien Disney nous arnaque.

« On a grandi avec ces contes de fées et Disney sortir son « et ils finirent heureux », alors on recherche cette magie en tant qu’adulte. On le recherche dans le yoga ou ‘si je tiens ce cristal je me sentirais mieux’. On fait ça même dans un monde moderne, où Nextflix et décompresser est notre seul choix. »

Pause : Emilia à Nextflix et décompresse à la maison ?

« Oh mon chou, dit-elle acquiesçant, je ne peux pas aller sur des sites de rencontre ! Je ne vais pas être du genre « Daenerys est prête ! Soyez prêt ! ». Tous ce que je fais maintenant c’est parce que je le sens de cette façon. C’est assez cool. Je pense que si tu t’assois là, a attendre quelqu’un ou quelque chose, tu te réveilleras en disant « Oh, je ne vis pas. » Si tu sors en disant ‘oui’ à des trucs, même si tu n’as pas de petit ami, tu auras un ami ou un bon repas. Ou un paquet de barbes en mémoire. »